Radio Tous Courants
Marque:?
Type: Tous courants
Année 1940 ?
Secteur: 110v
Tubes: CY2, CBL6, ECF1, ECH3
Type: Superhétérodyne
Gammes d'ondes: 2 gammes. GO, PO
Retauration: Septembre 2018


Je ne suis pas trop fan des tous courants. Il faut bien comprendre, qu’il faut être très prudent lors de la restauration, du faites que le secteur est présent sur le châssis, et sur toutes les parties métalliques comme les axes des commandes.
Aujourd’hui se genre de radio n’existerait pas et heureusement !
Par contre, je trouve que c'est une jolie petite radio.



Malgré leur dangerosité, très souvent elle fonctionne en 110v. Sur se modèle je ne trouve aucune information. 1 ou 2 lui ressemble avec le même jeu de tube, mais électroniquement elle est différente. D’après le peut que j’ai pu voir, elle fonctionne elle aussi en 110v.


Cette radio est commandée par 3 boutons:
Gauche : marche/arrêt, et puissance
Centre : commande du CV donc recherche des stations
Droite : bloc d’accord, donc sélecteur de gammes, OC, PO et GO


Repérage des tubes:

Comme on peut voir sur la photo, l’ensemble est très compact

La 1ere chose que je me suis aperçu, la commande des stations, donc du CV est bloqué, en regardant de prêt, le CV est compétemment oxydé, ce qui est rare. En général, cette pièce vieillit assez bien, et c’est sans doute la 1ere fois que je rencontre se genre de problème.
Chose également surprenante: en testant les tubes, tous sont HS, la CY2 la résistance est coupée, CBL6 est douteuse à 40%, et les deux autres sont complètement pompées. C’est rare, et pour finir, le voyant est également coupé.
Il est évident que j’ai tout les tubes dans mon stock, mais j’ai une CBL6 dont le culot supérieur est décollé du tube, et le fils cassé à ras du tube en verre.
Il est par rare se genre de problème sur les tubes, alors à chaque fois je les répare de la manière suivante.
Je meule délicatement le haut du tube avec une petite disqueuse muni d’un disque diamant, afin de faire apparaitre le petit fils.



Il faut être très délicat, car le moindre faux pas et le tube prend l’air, et il sera HS
A ce petit fils je soude un autre fils de cuivre (genre fils téléphonique)



Il suffit de percé le culot d’un diamètre de 1 millimètre. On passe notre petit fils par se trou. On rempli l’intérieur du culot de colle néoprène, idem on dépose un peu de colle sur le tube.



On attend 24h que la colle prenne, une petite soudure du fils sur le culot, et voila  notre tube réparer.
Il nous reste à le tester au lampemètre.
Démontage d’un maximum de pièces pour sortir le CV.
La difficulté sera de sortir toute la commande, et a regardé de prêt, pour atteindre les  vis du CV, il faut sortir le sélecteur de commande, donc le bloc d’accord



Le démontage du Condensateur Variable peut se faire. Quand on regarde de prêt la pièce, on dirait que quelque chose a coulé, et a crée une oxydation. Cela ressemble a du salpêtre.



Il faudra démonter l’ensemble du CV afin de toiler chaque élément, en faisant bien attention de me pas tordre les lames, et bien entendu de garder les même espaces.



Il faut être très soigné, patient, car c’est un travail délicat, afin de me pas mettre en jeu la vie de cette pièce.
Une fois l’ensemble remonté, un peu de graisse dans les billes, une goute d’huile dans les axes. On testera l’ensemble en Ohmmètre pour vérifier qu’il ne soit pas à la masse, et il faudra vérifier la capacité en PF. Environ 300PF.
Le châssis sera toilé, car sous le CV une rouille perforante a déjà bien fait son travail. Cela confirme, que quelque chose a coulé sur cette pièce. Je n’arrive pas à m’expliquer.



Nouveau  2 couches de se  transformateur de rouille. Se produit stop le développement de la rouille.



2 couches de peinture anti rouille, de toutes les différentes pièces et la voilà protéger pour des années.



On n’oubliera pas de tester le primaire du transfo d’impédance, car sur les tous courant c’est assez récurant qu’il soit coupé. Ici nous avons 1,2k.
Le remontage ne pose pas de problème particulier, juste faire attention au bloc d’accord, qui demande une attention particulière.


Sur les tous courants les essais se font de la manière suivante:


Vérifier la tension d’alimentation.  110 ou 220v, Ici il est en 110v pour les raisons suivantes:
CY2 est alimenté 30 volts
CBL6 en 44 volts
ECH3 et ECF1 en 6,3 volts


Se qui donne 86,6v, et la résistance de 40 et 150Ω chute le 110v en 86v
J’ai sorti notre bonne loi d’home pour le vérifier U=R/I
Donc il nous faut un transformateur 220/110v


Une fois tous les tubes en place, on le met sous tension. La CBL6 est longue à débiter. Quelques longues secondes après, nos stations en grande onde sont reçues sans problème.
Cette radio a un son très agréable malgré son haut parleur assez petit.


La caisse sera décapé.
J’ai remarqué qu’un nettoyage à l’acétone faisait un travail de très bonne qualité et à moindre coup. Ce produit 1 minute après son application, décollait l’ancien vernis et la peinture du dégradé. Un léger petit passage au papier de verre et il est prêt pour la peinture du dégradé.
Pour ma part, je le fais à la bombe noir, mais je conseille de faire des essais sur une planche de contre plaqué ou un carton, pour la maitrise du geste.



Il ne reste plus qu'a le vernir et l’affaire est dans la poche.

 

 

Accueil

 

Septembre 2017